Programmes internationaux : de coopération et de recherche

Europe

Fédération internationale des instituts d’études médiévales (FIDEM)

Cette association créée en 1987 a pour vocation de soutenir la recherche historique sur la période médiévale notamment en tenant à jour le répertoire international des médiévistes, en proposant un diplôme européen d’études médiévales et en organisant tous les cinq ans le congrès européen des études médiévales.
L’École nationale des chartes est membre de la FIDEM depuis 1990 et participe aux activités de l’association en envoyant des professeurs pour donner différents cours du diplôme européen (paléographie, diplomatique, latin médiéval, édition de textes) et en étant représentée aux réunions annuelles qui décident des orientations scientifiques.
Fédération internationale des instituts d’études médiévales (FIDEM)

Projet Corpus dei ritmi latini

Ce projet européen, conduit par le CISLAB (Centro Interdipartimentale di Studi sui Beni Librari e Archivistici http://www.cislab.unisi.it/?q=node/9) de l’Universitá degli studi di Siena et la SISMEL (Società Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino), vise à publier sur cédérom quelque 700 textes de poésie rythmique latine des origines à l’époque carolingienne.
L’École nationale des chartes participe à cette édition depuis le lancement de l'entreprise, en collaborant à la réflexion méthodologique, par le contrôle et l'analyse des poésies conservées dans les bibliothèques parisiennes, et par l'édition de plusieurs de celles-ci .

Congrès de l’Association internationale des mediolatinistes

L'Ecole des chartes , en collaboration avec l'Université de Genève organise le 7e congrès de l'Association internationale des mediolatinistes (IAML), qui aura lieu à Lyon (ENS) du 10 au 13 septembre 2014, sous l'égide de l'International Medieval Latin Committee (http://compitum.fr/appels-a-contribution/6308--7eme-congres-internationa...).

Colloque Saint Maurice d’Agaune

L’Ecole des chartes patronne le colloque international Honneur à saint Maurice ! 1500 ans de culte: lieux et supports de la liturgie, qui sera organisé à Paris du le 2 avril 2014 par la Fondation des archives historiques de l’abbaye Saint-Maurice d’Agaune. Cette réunion est préparée en liaison avec une exposition consacrée au trésor de l’abbaye au musée du Louvre, exposition du 12 mars au 16 juin 2014 à l’espace Richelieu du musée.

Porta Historica

Ce réseau d’institutions européennes œuvrant dans le domaine de la recherche historique en éditant et publiant des sources en version imprimée ou numérique regroupe cinq membres : Institute of historical research (Londres), Commission royale d’histoire de Belgique (Bruxelles), Institut für Mittelalterforschung (Vienne), Institut pour l’histoire des Pays-Bas (ING ; La Haye) et École nationale des chartes (Paris). Les membres du réseau se réunissent une fois par an. L’objectif de ce réseau informel est de répondre conjointement à des appels à projets de la Commission européenne.
Porta Historica

Gallia pontificia

La Gallia pontificia a pour objectif de recenser et d’étudier les actes pontificaux conservés en France et antérieurs à 1198, date de début du pontificat d’Innocent III et de la série des registres de la chancellerie pontificale.

Cette entreprise est une des composantes du Göttinger Papsturkunden-Werk, fondé en 1896 par Paul Fridolin Kehr (1860-1944) sous les auspices de l’académie des sciences de Göttingen. Depuis 1981, la Gallia pontificia a été détachée de l’entreprise principale pour être confiée à l’Institut historique allemand de Paris. Depuis 1991, l’École nationale des chartes s’est associée à l’Institut pour mener à bien ce projet.

Dans ce cadre :

  • est publiée la collection des Études et documents pour une Gallia pontificia / Studien und Dokumente zur Gallia pontificia. Cinq volumes ont été publiés de 1993 à 2007 chez Bouvier Verlag, et deux volumes l’ont été depuis 2009 par les soins de l’École nationale des chartes en coédition avec l’Institut historique allemand (voir la présentation des volumes).
  • depuis 1999, est organisée tous les deux ans une table ronde relative à la papauté et à ses rapports avec la France jusqu’au XIIIe siècle. Cette table ronde se tient en alternance à l’École des chartes et à l’Institut historique allemand. Elle est une occasion régulière d’échange pour les chercheurs français, allemands et suisses qui participent au projet (voir le programme de la table ronde de 2013).

Russie

Université d’État des sciences humaines de Russie

  • Un protocole de coopération scientifique a été signé en juin 2002 et renouvelé en 2007 entre l’Université d’État des sciences humaines de Russie, la Direction des archives de France et l’École nationale des chartes.
    Celui-ci a pour objet d’organiser conjointement avec la Direction des Archives de France une filière de formation "archivistique française" en français au sein du cursus d'archivistique de l’Institut d’histoire et des archives de Moscou et d’élaborer un guide des sources de l’histoire de France dans les centres d’archives de Moscou, qui doit s'élargir aux bibliothèques et aux musées.
  • Il comporte également l'échange de professeurs et de conservateurs et des séjours de recherche pour les futurs conservateurs français et russes. Il met enfin en place la possibilité pour des étudiants de l’Institut d’histoire et des archives d’effectuer un stage dans des archives françaises.
  • 22 stagiaires russes ont ainsi effectué des stages depuis l’origine du partenariat dans des institutions diverses : Archives nationales, SNCF, Crédit agricole, Société Générale, Service historique du Ministère de la Défense, Fondation Jean Jaurès, Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine.
  • 20 élèves archivistes paléographes ont de leur côté effectué un stage à l’Université d’Etat des sciences humaines de Moscou depuis l’origine de ce partenariat.
  • L’Université d’État des sciences humaines de Russie et l’École nationale des chartes ont également souhaité s’engager dans un partenariat pour la création d’un master commun.
  • Le Master Technologies Numériques Appliquées à l’Histoire a ainsi accueilli 12 étudiants russes depuis 2009.

Coopération avec des bibliothèques en Russie

Un programme de coopération scientifique a été également signé en 2003 entre l’École nationale des chartes et quatre bibliothèques de Moscou :

  • la Bibliothèque Historique Publique d’Etat de Russie,
  • la Bibliothèque académique musicale Serge Tanéïev du conservatoire d’État de Moscou
  • la Bibliothèque académique de l’Université d’État Mikhaïl Lomonossov de Moscou,
  • la Bibliothèque académique du musée domaine d’État d’Arkhangelskoïe
  • la Bibliothèque d’État de littérature étrangère M.I. Rudomino s’est joint à ce partenariat en  2005
  • la Bibliothèque d’Etat de Russie et la Bibliothèque du Musée littéraire Pouchkine s’est joint à ce partenariat en en 2007.

Le programme de coopération consacré aux bibliothèques prévoit la réalisation d’un répertoire descriptif des collections de livres anciens français conservés dans les établissements publics de la Fédération de Russie ainsi que d’un catalogue collectif de ces livres. Elle met en place des cycles de formation, organisés conjointement avec la Bibliothèque nationale de France, ainsi que des stages pour les conservateurs ou futurs conservateurs russes et français.
Par ailleurs, des enseignants et chercheurs russes francophones ont été invités régulièrement pendant 1 mois à l’ENC pour y animer des cours et donner des conférences.

Amérique du Nord

Partenariat avec la Newberry Library de Chicago (Etats-Unis)

Le programme d'échanges entre l'École nationale des chartes et la Newberry Library a été mis en place en 1984. Il prévoit l'accueil d'un étudiant américain à l'École nationale des chartes pour un semestre d'études tandis qu'un doctorant ou chercheur français séjourne un mois pour ses recherches à Chicago. Le programme géré par le Center for Renaissance studies a fait l'objet d'une convention. Depuis 1984, 30 chercheurs américains ont été reçus à l'École nationale des chartes et 30 professeurs, conservateurs, élèves de l'École nationale des chartes ont séjourné à la Newberry Library.

Par ailleurs, des professeurs de l'École nationale des chartes donnent régulièrement cours d'histoire du livre et des cours consacrés à la paléographie française dans le cadre des Mellon Summer –Institutes in Vernacular Paleography.( http://www.newberry.org/mellon-summer-institutes-vernacular-paleography)

 Coopération avec la Historic New Orleans Collection (Etats-Unis

En janvier 2008, l’École nationale des chartes a signé un accord avec cette institution. Il met en place des échanges annuels d’étudiants et de chercheurs ainsi que des coopérations scientifiques.
Un lien a également été établi avec le programme de recherche sur les patrimoines linguistique et historique de l’Amérique française (XVIIIe – XIXe s.) qui implique également l’Université d’Ottawa. Des coopérations avec d’autres établissements d’archives de la Nouvelle Orléans sont également à l’étude.
Historic New Orleans Collection
Université d’Ottawa

Le projet le français à la mesure d’un continent (Canada)

Ce grand projet de recherche concertée du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada porte sur les communautés francophones d’Amérique du Nord sur plus de 400 ans. Il interroge le passé, le présent et l’avenir des communautés francophones et place l’individu et sa langue au cœur du changement des sociétés francophones. Ce projet a pour objectif d’évaluer l’impact réel des contacts linguistiques et culturels dans les communautés multiculturelles et d’examiner les conditions de maintien du français et des autres langues en situation de contact. Il alimente la réflexion sur les enjeux contemporains du Canada et de la Francophonie en matière de diversité culturelle et d’épanouissement des minorités linguistiques.
http://www.continent.uottawa.ca

Accord avec la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ : Canada)

L'Ecole nationale des chartes a signé en 2007 un accord d'échange d'étudiants avec la CREPUQ. Les universités membres de cette conférence sont :

  • Université Bishop's
  • Université Concordia
  • Université Laval
  • Université McGill
  • Université de Montréal
  • HEC Montréal
  • École Polytechnique
  • Université de Sherbrooke
  • Université du Québec
  • Université du Québec à Montréal
  • Université du Québec à Trois-Rivières
  • Université du Québec à Chicoutimi
  • Université du Québec à Rimouski
  • Université du Québec en Outaouais
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
  • Institut national de la recherche scientifique
  • École nationale d'administration publique
  • École de technologie supérieure

En participant à un programme d’échanges de la CREPUQ, les étudiants :

  • demeurent inscrits à leur établissement d’attache ;
  • acquittent les droits de scolarité habituels à leur établissement d’attache et non ceux de l’établissement d’accueil ;
  • bénéficient des crédits obtenus à l’établissement d’accueil pour fins d’obtention de leur diplôme à l’établissement d’attache ;
  • le cas échéant, continuent à recevoir l’aide financière à laquelle leur statut d’étudiant leur donne droit dans leur établissement d’attache.

Les étudiants français peuvent séjourner un semestre, voire une année universitaire, dans un établissement québécois. Ils n'ont pas de droits de scolarité à payer ; en revanche, des frais de gestion de dossier ou d'assurance maladie peuvent être à la charge de l'étudiant (le montant en est connu lors de la soumission de la candidature à la mobilité). L'établissement d'accueil conseille les étudiants pour la recherche de logement et en cas d'urgence médicale sur place. Un encadrement pédagogique est organisé.

Il est possible de consulter la liste des programmes d’études ouverts aux étudiants sur le site http://echanges-etudiants.crepuq.qc.ca.

Accord avec l’Ecole de Bibliothéconomie et des Sciences de l’Information (EBSI- Université de Montréal : Canada)

L'École nationale des chartes a signé en 2011 une entente de coopération scientifique et pédagogique avec l’EBSI. Cet accord offre la possibilité pour deux étudiants ayant terminé leur Master Technologie Numérique Appliquée à l’Histoire de poursuivre leurs études à l’EBSI de l'Université de Montréal, sur la base d’un programme particulier. Ils obtiennent en un an au lieu de deux le diplôme de MSI de l'EBSI.

De manière symétrique deux étudiants diplômes de l’EBSI peuvent chaque année poursuivre leurs études à l’Ecole nationale des chartes. Ils obtiennent en un an au lieu de deux le diplôme de Master Technologie Numérique Appliquée à l’Histoire de L'École nationale des chartes.

Fichier attaché: