Le Prix Auguste Molinier remis à Emanuele Arioli

mer, 06/03/2013

Emanuele Arioli, élève de l’École nationale des chartes, diplômé archiviste paléographe, vient de recevoir le Prix Auguste Molinier (1851-1904), fondé au début du XXe siècle par la marquise Arconati-Visconti pour récompenser chaque année la meilleure thèse de la promotion.

ms. Paris, Bibliothèque de l’Arsenal, 5229, f. 122r

Sa thèse met au jour un grand roman arthurien inédit et inconnu de la fin du XIIIe siècle : Ségurant ou le Chevalier au Dragon.

Ce roman, qui a eu une grande diffusion au Moyen Âge, avait été perdu.

ms. Paris, Bibliothèque de l’Arsenal, 5229, f. 151v

Emanuele Arioli, qui en a découvert de nombreux épisodes et fragments dans des compilations arthuriennes tardives (XIIIe-XVIe siècle), propose une reconstitution et donne à lire pour la première fois ce roman oublié.

En effet, après avoir classé tous ces manuscrits et ces textes conservés dans plusieurs bibliothèques d’Europe, Emanuele Arioli avance dans sa thèse une hypothèse de reconstitution et propose une étude littéraire ainsi qu’une édition intégrale de ce roman. La méthode est innovatrice, car il s’agit de reconstituer un roman inconnu et en partie perdu, en réunissant des épisodes parsemés dans des traditions manuscrites différentes.

 

Catégorie: 
Vie de l'École